Les Jeunes dits Invisibles

Repérer et mobiliser les jeunes dits « invisibles » présents sur la zone d’intervention de la Mission Locale CORAIL avec le soutien du Fonds Social Européen dans le cadre du programme
Initiative pour l’Emploi des Jeunes

Le repérage des publics dits « invisibles », et notamment les jeunes, est un enjeu décisif du Plan d’Investissement dans les Compétences lancé par le gouvernement en 2017. Le repérage des jeunes est également une priorité de la Garantie Européenne pour la Jeunesse. Le Conseil Européen a invité les Etats membres à intensifier leurs efforts dès 2014, en mobilisant les crédits du Fonds Social Européen, à travers le programme Initiative pour l’Emploi des Jeunes.

Ces deux démarches poursuivent à terme le même objectif de former et d’accompagner vers l’emploi le plus grand nombre de jeunes de 16 à 29 ans révolus, en particulier les jeunes NEET, sans emploi et ne suivant ni études ni formation, via un parcours d’insertion professionnelle et sociale adapté à leurs besoins, leur permettant de bénéficier de l’ensemble des dispositifs d’accompagnement et de formation existants. Pour atteindre cet objectif, le repérage et la mobilisation et/ou la remobilisation de ces jeunes, notamment les plus vulnérables, souvent sans contact avec les institutions sociales ou le Service Public de l’Emploi, constitue une priorité.

La Mission Locale CORAIL compte 2 343 jeunes NEET sur son territoire (source DARES mars 2018). Soutenu par le Fonds Social Européen dans le cadre du programme opérationnel national « Initiative pour l’Emploi des Jeunes », le projet porté la mission locale CORAIL vise à mener des actions dans le but de repérer ces jeunes non accompagnés par le Service Public de l’Emploi, présents sur la zone d’intervention de la mission locale, afin de les « raccrocher » aux dispositifs existants ou aux partenaires concernés. Une attention particulière sera portée aux jeunes des quartiers prioritaires, aux jeunes en situation de handicap ou en décrochage scolaire.

Le présent projet devra amener une amélioration importante de l’efficience du repérage et de la mobilisation de ces jeunes. Plusieurs phases seront proposées aux jeunes : diagnostic, mobilisation ou remobilisation, relais.

Un diagnostic individualisé sera systématiquement proposé au jeune, élaboré avec lui, adapté à ses attentes et besoins et en lien avec son projet ou sa situation. De ce diagnostic partagé découlera un plan d’actions individuel à mener durant la phase de mobilisation ou remobilisation.

Cette phase de mobilisation ou remobilisation s’articulera autour d’actions individuelles et collectives. Un accompagnement individuel sera proposé à chaque jeune durant lequel toutes les problématiques seront abordées : logement, santé, mobilité, formation, emploi.

A l’issue de cette phase, le relais consistera à proposer aux jeunes des solutions de formation ou d’emploi, en s’appuyant notamment sur les dispositifs de droit commun existants mais aussi avec les partenaires de la mission locale.